En ces temps sombres et neigeux, je vous propose de nous réunir au coin du feu (ou du radiateur une photo de cheminée collé dessus), et de célébrer un évènement de la plus haute importance:


La naissance de la Nonnette de Dijon

Mes biens chers frères et mes biens chères sœurs, il n'est pas de mots pour décrire ce met inestimable. Ce n'est pas un simple discours avec lequel, je veux vous entretenir mais bien une profession de foi. La Nonnette nous sauveras tous.

Imaginez la pauvre jeune fille transie de froid, perdu dans les affres du temps et le cœur brisé, qui les mains tremblantes gelées (et un peu enivrée par du vin chaud...), sortant de son cocon une sorte de petite boule brune d'où se dégage une légère odeur sucrée et épicée. Une fine pellicule blanche l'a recouvre....Non, non, ce n'est pas le froid, ce n'est pas du givre...Non! C'est une très fine couche de sucre. Je sais ce que vous pourriez dire!! Le sucre, c'est pas bon! Ça fait grossir! Ça gâte les dents!! Et habituellement, je te dirais, Ami, tu as raison!!!! Mais ici, nous parlons du sucre de la Nonnette! Le genre de sucre qui décore les lèvres de petites miettes délicieuse qui prolongeront cet instant béni. Mais je m'avance....

Imaginez un petit garçon, qui après une dispute avec son meilleur ami, croque avec rage dans sa nonnette que lui avait préparer sa grand-mère avec amour. Et là, un déferlement de sentiment le submerge. Les souvenir ancien des parties de billes avec son meilleur pote, et la tristesse qu'un lien si fort puisse être détruit. Et alors, après avoir manger sa nonnette, il court ce petit gars, il court... comme la jeune fille, comme la vie, ils courent....

Mes amis aimez la nonnette car elle vous le rendra.

Enfin voila, tout cela pour vous dire que Samedi, je suis allé à Dijon, j'y ai acheter tous les parfums de chez Mulot et petitjean (rhum, cassis, framboise, cacao, caramel, nature, orange...) et il ne me reste qu'un seul paquet....

C'est bon, la honte....

Nonettes_dijon_115
(photo extrait de l'épicerie de Charles)